Comment se ruiner en frais de courtage ?

Ce soir, je vais vous parler de ce qui peut ruiner un plan de trading : les frais de courtage.

Initialement, je n’avais pas prévu de rédiger un article, j’avais prévu de bosser, comme souvent le mardi soir, sur mes projets.

Au lieu de ça, je tenais à vous raconter ma mésaventure du jour qui montre, que quelque soit notre ancienneté dans le domaine, nous sommes tous des débutants.

Sur STMicroElectronics, une valeur que je suis depuis pas mal de temps, j’ai détecté une divergence. Il était arrivé à un niveau plutôt intéressant, j’avais donc pour projet de prendre quelques titres et, éventuellement en racheter par la suite si le besoin s’en faisait sentir.

Je connais plutôt bien cette valeur. J’ai passé beaucoup d’ordres et c’est une valeur qui ne m’a jamais déçu. J’ai alors foncé, tête baissée sans tenir compte du fait que depuis ma dernière transaction, j’ai changé de broker (courtier).

Pour l’achat de 4 titres, j’ai eu des frais de courtage de 4.03€ ! Plus de 5% sont des frais… En une seule journée, sur STMicroElectronics, j’ai déjà une performance de -7.76% !

Ne faites pas la même erreur que moi, ayez bien conscience des frais que vous allez avoir, surtout quand vous passez des ordres hors France. A défaut, consultez le détail de l’ordre avant de valider, normalement, les frais sont indiqués.

Mon premier courtier était Bourse Direct. Les frais de courtages étaient de 0.99 centimes par ordre. A l’époque, je passais beaucoup d’ordres, je ne faisais que du court terme.

J’ai donc décidé de mieux gérer mon portefeuille et j’ai alors ouvert un autre compte mais sur Degiro (vous saurez plus en détail prochainement), un CTO (compte titre). Les frais sont très faibles, de l’ordre de quelques centimes.

Des frais élevés peuvent avoir une grosse part dans le PRU (le prix de revient) de votre ligne. Ainsi, on obtient alors une marge de manœuvre plus ou moins grande en fonction du broker.
Sur Degiro, j’ai pu me permettre de prendre de plus petites positions, de renforcer mes positions et même d’alléger quand je le souhaitais pour sécuriser mes gains.

Alors, ne faites pas la même erreur que moi, choisissez bien votre courtier et faites attention au marché quand vous souhaitez prendre une position.

Ci-dessous, retrouvez un lien direct vers les frais de courtage en fonction du marché :


Les captures d'écrans qui contiennent des graphiques en provenance de ProRealtime comportent deux indicateurs qui ont été obtenus en achetant la formation "La stratégie du moindre risque".


Les informations sur les valeurs boursières indiquées dans cet article ne sont communiquées qu’à titre informatif et ont pour objectif d'aider à la compréhension globale de l'article.

Elles ne constituent en aucune manière une incitation à vendre (ou une sollicitation à acheter) ni un conseil d’investissement au sens du Code Monétaire et Financier et du règlement général de l’Autorité des Marchés Financiers.

Elles s’adressent à des Utilisateurs avertis conscients du caractère spéculatif de ces opérations et des fluctuations rapides qui peuvent intervenir sur certains marchés. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement.

5 réflexions au sujet de « Comment se ruiner en frais de courtage ? »

N'hésitez pas à donner votre avis